Le bénévolat, une histoire de cœur

Cela faisait un moment que je voulais écrire cet article. Le bénévolat est fondamental pour moi. J’ai démarré à 18 ans à la croix rouge et je suis désormais bénévole dans un refuge pour chiens. Durant mes études supérieures, j’ai eu une période où je n’ai pas pu m’y consacrer par manque de temps. J’ai donc choisi de donner de l’argent à défaut de pouvoir donner de mon temps. Le principal pour moi, est de participer, juste de bon cœur, à une cause qui correspond à mes valeurs. C’est gratifiant de savoir que l’on sème du bonheur, un peu plus chaque jour.

Le bénévolat Ce qui est extraordinaire dans le bénévolat c’est que toutes les causes peuvent y être défendues. Assure-toi juste que l’action est positive. Tu peux trouver une association qui fait écho à tes valeurs ou à ta passion. Et si ce n’est pas le cas, tu peux agir seule : être la première dans ton secteur puis fédérer d’autres personnes. Et tu n’es pas obligée de partir à l’autre bout du monde. Il y a surement plein de choses à faire juste à côté de chez toi. Le bénévolat n’est pas une obligation. Mais si tu n’as jamais tenté l’expérience, je te conseille d’essayer ne serait-ce qu’une fois. Le monde a besoin d’un peu moins d’égoïsme et de plus de mains tendues.

Du bénévolat : dans quel domaine ?

Cherche ta passion : animaux, nature, enfants, famille, art… Tu peux rencontrer des situations difficiles, c’est pour cela que tu dois être passionnée par ce que tu fais. Autrement, tu risques de te décourager rapidement. Mais, quoi qu’il en soit, même si un contexte est difficile, tu en sortiras grandi. On doit rester suffisamment ouvert pour apprendre de tout et de tout le monde.

Une fois que tu as trouvé le domaine dans lequel tu voulais agir, regarde s’il existe une association dans ton secteur. Ne cherche pas trop loin de chez toi, car la route est aussi un obstacle, qui, sur le long terme, risque de t’inciter à arrêter. Avant de te lancer dans n’importe quelle cause, prend conscience d’une chose : Tu ne pourras pas sauver tout le monde ! C’est quelque chose de très important que tu dois te marteler régulièrement.

C’est simple, au refuge, j’aimerais tous les adopter ! Fermer la porte du refuge pour rentrer chez moi en les laissant là, alors que je pourrais les cajoler nuit et jour, me fait beaucoup de mal. Mais je relativise : ils sont en sécurité et ne sont pas ou plus dans la rue. Ils mangent à leur faim et ont les soins nécessaires. Il ne me reste donc qu’une chose à faire, c’est m’occuper d’eux, leur donner plein d’amour et leur trouver la meilleure famille possible.

Le bénévolat peut être très difficile pour les personnes hypersensibles. Car par définition, tu es là pour un besoin, les causes relèvent souvent de l’urgence. Mais si tu as du mal à gérer tes émotions, tu peux partir sur des causes moins dures, comme de l’aide aux devoirs, de la lecture aux personnes handicapés… Si tu veux donner de ton temps, il y a forcément une cause pour toi.

Où trouver une association ?

Renseigne-toi dans ta mairie et les mairies alentours pour avoir la liste des associations. En revanche, tu risques de n’avoir qu’une liste de noms. Dans ce cas, regarde si chaque association a un site internet pour avoir un peu plus de renseignements sur leurs activités. N’hésite pas à les appeler si tu ne trouves pas toutes les réponses à tes questions. Tu peux aussi demander à ne faire qu’une journée pour voir si cela te correspond.

Combien de fois par semaine ?

C’est à toi de voir combien de temps tu peux allouer au bénévolat. Peu importe ce que tu choisis, le principal est la régularité et la fiabilité. Il faut que les responsables et les autres bénévoles puissent compter sur toi. Quand tu dis que tu viens, tu viens.Les bénéficiaires de l’association comptent sur les bénévoles pour avoir de l’aide donc tu ne peux pas leur faire faux bond.

Moi je vais une fois par semaine au refuge car le reste du temps je travaille. D’autres y vont jusqu’à trois fois par semaine. Mais peu importe, du moment que je suis bien là tous les samedis. Et si je ne peux pas, je préviens une semaine à l’avance et j’essaie de me rendre disponible un autre jour, voire d’échanger mon jour avec une autre bénévole. Pose la question aux associations qui t’intéressent sur les conditions de présence. Certaines ont besoin que tu sois là toute la journée, d’autres une demi-journée ou quelques heures. Cela t’aidera aussi à choisir parmi toutes tes possibilités.

Je n’ai pas de temps !

Il arrive que nos journées de 24h soient trop courtes. Et caler quelques heures de bénévolat est tout bonnement impossible. Tu peux aussi ne pas avoir envie de t’investir physiquement dans une cause. Il n’y a pas d’obligation. Mais si tu ne peux pas donner de ton temps, tu peux peut-être donner de l’argent ? Le montant importe peu. Les associations prennent tout ce que tu peux leur donner. Pendant une partie de mes études, j’avais beaucoup de mal à trouver suffisamment d’argent pour manger, mais je donnais 3€ par mois à CARE FRANCE. C’est une toute petite somme mais si chacun donnait cette toute petite somme… Je ne pouvais pas donner de mon temps donc je trouvais important de donner un peu d’argent. J’agissais pour une cause avec mes modestes moyens.

Pour conclure

Encore une fois, le bénévolat n’est pas une obligation mais cela apporte énormément. Tu deviens plus humble. Tu apprends de chacun et tu te remets souvent en question. Cela t’aide à apprécier ce que tu as. Tu rencontres des personnes généreuses, le cœur sur la main. Oui, tu rencontres aussi des situations qui peuvent être très difficiles.

En refuge, on a le cas des chiens maltraités, où là, tu perds complètement fois en l’Homme. Puis des adoptants, les yeux pleins d’amour, viennent pour adopter ton pauvre loulou en te promettant de lui donner la tendresse dont il a besoin. Quelques mois plus tard, tu reçois une photo où il est étendu sur la plage, se dorant tranquillement au soleil. Là tu te dis que l’Homme n’est peut-être pas aussi pourri que tu le pensais…

Voilà ce que je voulais te dire sur le bénévolat ! Dis-moi en commentaire si toi-même tu défends une cause et laquelle. Ou si tu envisages de le faire !

Autre article: Une dose de bonheur par jour

Le bénévolat, une histoire de coeur

Crédit photo :
 https://pixabay.com/fr/ensemble-s-aidant-les-uns-les-autres-2643652/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *