Des vacances écolo à travers le monde

Les vacances arrivent à grands pas. Peut-être as-tu déjà réservé ton lieu de séjour mais si ce n’est pas le cas je t’ai fait une petite sélection.

vacances

Juste avant, je te fais un petit topo prévention… histoire que les vacances restent cools pour tout le monde 😉

Lorsque nous sommes en vacances nous n’avons pas envie de nous prendre la tête. C’est le moment de l’année où on peut se reposer sans se prendre au sérieux. Toutefois, on ne compte plus les articles sur les dégâts causés par les vacanciers. C’est souvent la pollution qu’ils engendrent qui pose le plus grand problème.

Connaître les règles du lieu où tu vas

En fonction de la zone où tu pars, il y a des règles à respecter pour ne pas perturber l’écosystème. Chez moi, en Bretagne, les gens prennent des galets et font des « cairns », des empilements de galets. C’est joli mais cela fragilise énormément le littoral. Nous avons également des plantes rares et fragiles le long des plages. Il est interdit de marcher sur les surfaces où elles se trouvent. Des panneaux l’indiquent, bien entendu. Et bien les gens marchent tout de même dessus… Il existe aussi, dans certains pays, des plages où les animaux marins viennent pondre. Si les autorités ne font rien pour protéger ces lieux, prends l’initiative de ne pas y aller.

Tu vois, chaque secteur a ses codes et interdits. Renseigne-toi avant de t’y rendre pour respecter au maximum ton lieu de vacances. Tu peux te rendre dans les offices de tourisme de ton lieu de séjour, ils devraient pouvoir te renseigner.

Tout n’est pas permis

Ensuite, il y a des gestes qui semblent impensables et pourtant… Assure-toi de ne rien jeter au sol. Pour cela, prévois toujours un petit sac pour y mettre tes ordures. Il n’y aura pas toujours de poubelles dans les lieux où tu te rendras, alors ne sois pas pris de court.

N’essaie pas de toucher les animaux dans la nature. Même si c’est amusant d’attraper des papillons, tu signes surtout leur arrêt de mort. Je pense aussi aux phoques qui, par chez nous, sont très curieux avec les kayakistes ! ^^ Là c’est ta sécurité que tu mets en danger. Ce sont des animaux sauvages, tu ne peux pas connaître leurs réactions.

Enfin, toujours au sujet des animaux, ne les nourris pas ! La plupart des aliments que tu leur présenteras ne rentrent pas dans leur régime alimentaire. Sais-tu que les canards ne doivent pas manger de pain ? De plus, les animaux sauvages doivent rester sauvages.

Bon, après tous ces interdits (il y en a surement d’autres mais je vais m’arrêter là ! ^^), je vais te proposer des destinations écoresponsables. Parce que les vacances peuvent rimer avec écologie! 😉

Des destinations de rêve écoresponsables

Green Destinations référence les destinations durables qui sont élues, par un jury, les meilleurs du monde lors du « Best of Top 100 Awards ». Pour 2018, le classement est sorti !

Les gagnants sont classés par catégories.

Les meilleurs de la nature, c’est-à-dire ceux qui protègent activement la nature et la faune locale sont :

Si tu souhaites observer une grande quantité de faune sauvage c’est là-bas qu’il faut aller. Les animaux ne sont pas en cage, donc aucune culpabilité d’aller les voir. Et puis, c’est nettement plus agréable de les observer dans leur milieu naturel.

Le parc de Chobe possède l’un des plus gros troupeaux d’éléphants dans le monde. Au nord, en fin de journée, il est possible de faire un petit tour sur la rivière et ainsi observer les animaux venir se désaltérer. Au sud, tu y verras une riche population d’animaux de savane dont les félins en grand nombre.

Chobe

Le parc national de Makgadikgadi et Nxai est connu pour les grandes migrations qui s’y déroulent, notamment celles des zèbres. On les observe d’avril à mai et d’octobre à novembre.

Makgadikgadi et Nxai

L’Okavango est un fleuve qui provient des montagnes de l’Angola et qui s’arrête dans le désert du Kalahari. Il est classé au patrimoine mondial de l’humanité. Les safaris comprennent souvent le survol de la réserve avec des images somptueuses. Dans la réserve de Sélinda, au nord du delta, il y a même des safaris à cheval qui sont organisés.

Okavango

  • Bison Land en Roumanie, tout est dans le nom 😀

Si tu veux voir une nature protégée et de vrais bisons d’Europe, tu peux te rendre là-bas. Il y a une réelle recherche de l’écotourisme qui touche aussi bien la nature que le respect du patrimoine qui regroupe une grande quantité de monastères. La Roumanie n’est pas une destination privilégiée par les touristes. En plus de découvrir un Pays, tu y observeras des animaux étonnants et atypiques. Plusieurs réserves existent dans le pays pour permettre la réintroduction des bisons à l’état semi-naturelle pour le moment. Cette espèce ayant disparu depuis plus de 200 ans.

Bison land

 

 

Les meilleurs du bord de mer, c’est-à-dire, ceux proposant des loisirs liés à l’eau dans le principe du tourisme durable :

Ces 4 communes, en plus de proposer des séjours durables aux touristes, ont une véritable démarche écologique au quotidien. Elles lancent de nombreux projets en vue de protéger leur environnement. Leurs initiatives font l’unanimité. D’ailleurs, elles ont aussi obtenu le prix du public. Entourées de la mer, les activités terrestres et maritimes ne manquent pas. A Goeree-Overflakkee tu pourras te balader dans les réserves naturelles, découvrir des champs de tulipes, te dorer sur des kilomètres de plage et faire du bateau. A Schouwen Duiveland et à Veere, entre les moulins, les musés, les manoirs et autres monuments, des visites s’annoncent riches et dépaysantes. Des vacances un peu plus culturelles ! Mais tu peux aussi profiter des activités nautiques. Ces communes possèdent le « pavillon bleu », ce qui certifie la qualité de l’eau.

 

Goeree-Overflakkee

  • Noja, au nord de l’Espagne.

C’est une ville tournée vers l’écotourisme avec de nombreux labels qualité comme « pavillon bleu ». 75% de sa surface est protégée, c’est la promesse d’une nature diversifiée et préservée. Ces nombreux marais permettent l’observation d’une multitude d’espèces d’oiseaux. Ses longues plages t’offrent la possibilité de te prélasser au soleil, de faire de la plongée sous-marine, du surf, du kayak ou paddle…

Noja

  • Skyros, en Grèce se veut LA destination du tourisme durable.

Beaucoup de prix lui ont été décernées, affirmant ses qualités dans le domaine. Beaucoup d’activités autour de la faune sont déjà proposées et d’autres seront développées dans les prochaines années. La ville ne se trouve qu’à 3h  d’Athènes, ce qui la rend très accessible. La faune et les paysages sont à couper le souffle. Cette ville a aussi obtenu le prix du public. L’île de Skyros est encore protégée du tourisme de masse, ce qui a permis de la laisser authentique. Les habitants ont gardé leurs coutumes et traditions et produisent les céramiques parmi les plus belles. Cette petite île est divisée en deux : le nord, vert, fertile, accueillant et le sud, aride, désertique et beaucoup plus hostile. Pourtant l’île n’est pas bien grande. Dans le sud tu pourras observer des chevaux sauvages, typiques de Skyros. Toutefois, ils sont en voie de disparition.

 

Le prix de la Terre, décerné aux destinations dont l’objectif est la lutte contre le réchauffement climatique et la dégradation de l’environnement :

Situé dans les montagnes de l’Himalaya est un exemple pour le monde quant à la préservation de son environnement. 72% du territoire est couvert de forêts et le Royaume est entré dans le Guinness en 2015 pour son nombre de plantations d’arbres. Le Bhoutan lutte activement pour la conservation de la nature et tend à consolider la culture de ses habitants dans ce sens. Le royaume a aussi obtenu le prix du public.

Royaume du Bhoutan

  • L’Estartit est une petite station balnéaire en Espagne, sur la Costa Brava.

Cette commune se trouve juste en face de la réserve marine des îles Medes que tu peux visiter en bateau ou en kayak. Soucieuse de développer un tourisme durable, la municipalité s’attache à ce que les activités touristiques ne viennent pas mettre à mal cet environnement spectaculaire. Le Parc Naturel a même obtenu la Charte Européenne du Tourisme Durable. Les occasions de faire des sports nautiques ne manquent pas : kitesurf, windsurf, plongée, snorkel et ski nautique sont autant d’activités qui devraient te permettre de trouver ton bonheur. Quant aux amoureux de la culture, entre fêtes locales et visite des villages médiévaux autour de l’Estartit, de belles découvertes sont à prévoir pour vous également.

Estartit

 

Sur le site de Green Destinations tu trouveras d’autres récompenses. Quoi qu’il en soit, ces destinations sont à couper le souffle. Il est agréable de voir que certaines communes cherchent à protéger leurs sites afin de permettre à chacun d’en apprécier la beauté. En espérant que d’autres communes emboitent le pas. Il existe probablement d’autres endroits dans le monde dont l’objectif est de préserver l’environnement. Ces Awards sont décernés parmi des villes/communes qui se sont inscrites pour ce concours. Il reste donc encore beaucoup d’anonymes !

Et toi, es-tu déjà partis en vacances dans ce genre d’endroit ?

Autre article: On porte quoi cet été?

 

Références:
http://greendestinations.org/
http://www.monde-authentique.com/parc-national-de-chobe-safari-au-bord-de-la-riviere/
https://safaris-a-la-carte.com/safari-afrique/voyage-botswana/makgadikgadi-nxai-pans
https://www.geo.fr/photos/reportages-geo/botswana-la-magie-du-delta-de-l-okavango-160223
https://www.vacancesespagne.fr/L_Estartit/articles/bons-plans-vacances-l-estartit
Crédit photos :
http://www.routard.com/photos/botswana/1509549-coucher_de_soleil_au_savuti.htm
http://botswana-2007.over-blog.com/pages/La_migration_des_zebres-1514426.html
https://www.andbeyond.com/advice/africa/botswana/okavango-delta/why-visit-the-okavango-delta/
https://lejean-travels.com/reserve-de-bison-en-roumanie/

http://www.onparou.com/blog/nouvelles-destinations/voyage-grece-ile-skyros/

https://www.lesvadrouilleurs.net/catalogne/estartit-costa-brava/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *